• Suspension du Parlement britannique. Trois juges de la Court of Session, la cour suprême écossaise pour le droit civil, ont jugé ce matin que la décision du Premier ministre britannique, Boris Johnson, de suspendre le Parlement jusqu’au 14 octobre était « illégale » car prise dans le « but de bloquer » les débats politiques avant le Brexit prévu le 31 octobre. Un porte-parole du Premier ministre a déclaré que ce dernier allait faire appel de cette décision auprès de la Cour suprême britannique.

  • Gouvernement italien. Après les députés lundi, les sénateurs italiens ont accordé hier soir leur confiance au nouveau gouvernement par 169 voix contre 133 et 5 abstentions. Issu d’une coalition entre le Mouvement 5 étoiles (antisystème) et le Parti démocrate (centre gauche), le nouveau gouvernement, qui avait prêté serment jeudi dernier, peut désormais entrer en fonction.

  • Manifestation pour les urgences. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté cet après-midi à Paris à l’appel de la CGT pour que « le gouvernement débloque enfin les moyens nécessaires » pour les services d’urgence, le syndicat estimant insuffisant le plan de 750 millions d’euros présenté lundi par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Le collectif Inter-Urgences a recensé hier 250 services d’urgence en grève en France et a voté la poursuite du mouvement de contestation débuté mi-mars.

  • Mort de Steve Maïa Caniço. Le téléphone portable de Steve Maïa Caniço, mort noyé après avoir disparu le soir de la Fête de la musique à Nantes, « bornait » – c’est-à-dire qu’il émettait un signal capté par une antenne-relais – au moment de l’intervention policière, vers 4h30 du matin, a révélé le Canard enchaîné dans son édition du jour. Cette information, confirmée à plusieurs médias par des personnes liées à l’enquête, ne figurait pas dans le rapport de l’Inspection générale de la police nationale, rendu public fin juillet.