• Nouvelles législatives en Espagne. Le roi d’Espagne, Felipe VI, a déclaré hier soir qu’il n’existait « aucun candidat ayant les soutiens nécessaires » pour former un gouvernement, une annonce qui implique une dissolution du Parlement, prévue le 23 septembre, et la convocation de nouvelles élections législatives, le 10 novembre. Le parti socialiste espagnol était arrivé en tête des élections législatives du 28 avril, mais il n’est pas parvenu à former une coalition lui permettant de disposer d’une majorité parlementaire.

  • Cigarette électronique bannie en Inde. Le gouvernement indien a annoncé aujourd’hui avoir approuvé la promulgation d’une ordonnance interdisant la cigarette électronique dans le pays, depuis la production jusqu’à la vente en passant par le transport ou l’import-export. Le gouvernement dit prendre cette décision afin de « protéger la population, en particulier les jeunes et les enfants, du risque de dépendance lié aux cigarettes électroniques ».

  • Libération au Venezuela. Le procureur général de la République du Venezuela, Tarek William Saab, a annoncé hier soir que le vice-président de l’Assemblée nationale, Edgar Zambrano, avait été libéré en application d’accords conclus lundi entre le gouvernement et certains partis de l’opposition. Edgar Zambrano avait été arrêté avec d’autres députés quelques jours après la tentative d’insurrection menée le 30 avril par l’opposant Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale.

  • Soutien aux start-up. Emmanuel Macron a fixé hier soir comme objectif de faire émerger d’ici 2025 en France 25 « licornes », des entreprises du secteur des nouvelles technologies, non cotées en bourse, dont la valorisation atteint au moins un milliard de dollars. Il a également annoncé que l’État avait obtenu de plusieurs investisseurs institutionnels, tels que des banques et des compagnies d’assurance, qu’ils financent à hauteur de 5 milliards d’euros supplémentaires le secteur des technologies d’ici trois ans, alors que celui-ci peine à réaliser des levées de fonds supérieures à 100 millions d’euros.

  • Rapport sur la psychiatrie. Les députées Caroline Fiat (La France insoumise) et Martine Wonner (LREM) ont présenté ce matin leur rapport sur l’organisation territoriale de la santé mentale en France, qu’elles jugent « au bord de l’implosion », tout en se déclarant « choquées » par la manière dont sont accueillis et traités les patients psychiatriques. Elles proposent de créer une agence nationale chargée des politiques de santé mentale et insistent sur la nécessité de « déstigmatiser la psychiatrie ».