26 septembre 2019

C'est leur avis

L’erreur de Greta Thunberg

À l’occasion du Sommet de l’ONU pour le climat, la jeune activiste suédoise Greta Thunberg a prononcé lundi devant les dirigeants des différents États de la planète un discours condamnant « l’inaction des politiques » contre le changement climatique. Dans le site d’actualité politique hongrois Azonnali, le chroniqueur Kardos Gabor estime que la militante ne cible pas les bonnes personnes.

« La principale incohérence et contradiction de Greta est qu’au lieu de s’adresser directement aux personnes dont les intérêts n’ont pas été défendus par la classe politique au pouvoir, elle ne cesse d’interpeller cette classe politique pour dénoncer l’inaction dont elle fait preuve, tout en attendant d’elle des solutions. Si tout ce qui est reproché aux dirigeants politiques est vrai (et c’est vrai), Greta et sa génération auraient dû leur tourner le dos et mobiliser directement les citoyens pour trouver une autre voie. Mais, avec un tel changement de cap, Greta devrait complètement revoir son rôle : elle ne pourrait plus se contenter de ses incriminations colériques et devrait à la place proposer des solutions concrètes. » Kardos Gabor