28 septembre 2019

Ça veut dire quoi

Deuil national

Emmanuel Macron a décrété jeudi soir une journée de deuil national, fixée à lundi, en mémoire de l’ancien président de la République Jacques Chirac, mort jeudi à Paris. Il revient au président de la République de décider d’une ou plusieurs journées de deuil national, pour « marquer l’hommage de la Nation à un président de la République défunt ou à des personnes décédées dans des circonstances marquantes », explique le site officiel Vie-publique.fr. Le Premier ministre est chargé de fixer les modalités du deuil. Lundi, les drapeaux devront être mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics et un moment de recueillement sera organisé à 15h dans les services publics. Le deuil national n’est pas une cérémonie à la différence de l’hommage national et des obsèques nationales. Sous la Ve République, le deuil national a été décrété sept fois, pour la mort des anciens présidents Charles de Gaulle, Georges Pompidou et François Mitterrand, après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, après l’attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, après les attentats du 13 novembre 2015 en Île-de-France et après l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice.