30 septembre 2019

Ça alors

La traduction automatique recommandée par les services d’immigration américains

Les services d’immigration américains (UCSIS) recommandent l’utilisation d’outils de traduction automatique tels que Google Traduction pour analyser les publications de candidats à l’immigration sur les réseaux sociaux, a dévoilé jeudi le site américain ProPublica, après avoir eu accès à un manuel interne des UCSIS et l’avoir rendu public. L’entreprise américaine Google avertit pourtant dans une clause de non-responsabilité en ligne sur son site qu’elle ne garantit pas « l’exactitude, la fiabilité, la justesse » des traductions fournies et affirme qu’« aucune traduction automatique n’est parfaite ni ne vise à remplacer le travail des traducteurs humains ». Dans un règlement, les UCSIS précisent que toute « information collectée via les réseaux sociaux ne peut constituer en elle-même la base du refus de l’admission » d’un réfugié. En 2018, les UCSIS ont mené 11 740 analyses de réseaux sociaux, selon un rapport publié en mai par ces services.