30 septembre 2019

Ça peut servir

Savoir parler de son handicap à l’embauche

Lorsqu’elles comptent plus de 20 salariés, les entreprises françaises ont l’obligation d’employer au moins 6 % de travailleurs handicapés, sans quoi elles doivent verser une compensation financière. Certains hésitent pourtant à évoquer leur pathologie en entretien par crainte de discriminations. Si la décision revient à chacun, des techniques aident à dédramatiser le sujet. « Privilégiez des phrases simples et positives permettant au recruteur de comprendre les conséquences possibles de votre handicap sur l’emploi, recommande sur son site l’Agefiph, une association gérant le fonds pour l’insertion des personnes handicapées. Exposez aussi les solutions qui permettent de compenser le handicap. » Enseignante-chercheuse en ressources humaines, Sarah Richard recense aussi différentes stratégies des candidats pour en faire un atout, en montrant par exemple qu’un handicap permet de développer des compétences différentes.