• Nouvelles propositions pour le Brexit. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a proposé aujourd’hui dans un courrier au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, de nouvelles modalités pour permettre au Royaume-Uni de quitter l’UE avec un accord le 31 octobre. Ces dispositions concernent le statut de la frontière irlandaise, tant qu’un nouvel accord de libre-échange n’est pas conclu entre le Royaume-Uni et l’UE.

  • Décision de l’OMC. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) a autorisé aujourd’hui les États-Unis à sanctionner à hauteur de 7,5 milliards de dollars par an, notamment à travers l’instauration de droits de douane, l’Union européenne en réponse à des subventions illégales versées à l’avionneur européen Airbus. La Commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, a déclaré que si les États-Unis appliquaient de telles contre-mesures, l’UE n’aurait pas « d’autre choix que de faire de même », l’OMC ayant également déjà condamné les États-Unis pour avoir versé des subventions illégales à l’avionneur américain Boeing.

  • Présidentielle en Tunisie. Une cour d’appel tunisienne a rejeté hier soir la nouvelle demande de remise en liberté de l’homme d’affaires Nabil Karoui, qualifié avec le juriste sans parti politique Kaïs Saïed pour le second tour de l’élection présidentielle tunisienne qui se tiendra le 13 octobre. Poursuivi depuis 2017, il est incarcéré depuis le 23 août pour évasion fiscale et blanchiment d’argent.

  • Manifestation des policiers. La quasi-totalité des syndicats de policiers avaient appelé aujourd’hui à une manifestation à Paris pour protester contre la réforme des retraites ainsi que la dégradation de leurs conditions de travail et alerter sur la hausse des suicides dans leurs rangs. 52 policiers se sont donnés la mort depuis le mois de janvier, selon le service de communication de la police nationale.

  • Soral condamné. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné aujourd’hui l’essayiste d’extrême droite Alain Bonnet, dit Soral, à une peine d’un an de prison ferme pour avoir qualifié le Panthéon de « déchetterie casher » dans une vidéo postée l’an dernier sur son site internet, selon une décision consultée par l’AFP. Alain Soral a été condamné à plusieurs reprises à des peines de prison ferme pour antisémitisme ou négationnisme, mais sans être incarcéré, ses appels suspendant l’exécution de ces décisions.