• Incendie de Lubrizol. La préfecture de Seine-Maritime a publié mardi la liste des produits chimiques qui étaient stockés dans l’usine Lubrizol de Rouen, où un incendie s’est déclaré le 26 septembre. La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a assuré mercredi que les premiers résultats sur la qualité de l’eau et de l’air étaient « extrêmement rassurants ». Des opérations de pompage massives ont commencé sur le site afin d’enlever la nappe de produits qui le recouvre et qui est à l’origine des odeurs nauséabondes qui se diffusent dans la ville.

  • Affaire Karachi. Édouard Balladur et François Léotard, respectivement Premier ministre et ministre de la Défense de 1993 à 1995, ont été renvoyés mardi devant la Cour de justice de la République, une juridiction chargée de juger les crimes ou délits commis par les membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions, pour « complicités d’abus de biens sociaux ». La justice cherche à déterminer leur responsabilité dans le possible financement occulte de la campagne présidentielle d’Édouard Balladur en 1995 via des rétrocommissions sur des ventes de sous-marins au Pakistan.

  • Nouvelles propositions pour le Brexit. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a transmis mercredi de nouvelles propositions à Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, en vue d’un accord pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE, prévue le 31 octobre. Ces dispositions concernent le statut de la frontière irlandaise. Jeudi, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a dit n’être « pas convaincu » par le plan de Boris Johnson.

  • Subventions illégales. L’Organisation mondiale du commerce a autorisé mercredi les États-Unis à sanctionner à hauteur de 7,5 milliards de dollars par an l’UE et plusieurs de ses États membres en réponse à des subventions illégales versées à l’avionneur européen Airbus. Les États-Unis ont annoncé le même jour qu’ils appliqueraient à partir du 18 octobre des droits de douane supplémentaires sur certains produits importés de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni.

  • Attaque au couteau. Un agent administratif de la préfecture de police de Paris a mené jeudi une attaque au couteau sur son lieu de travail qui a fait quatre morts, trois fonctionnaires de police et un agent administratif. L’assaillant, qui travaillait à la préfecture de police depuis 2003, a été abattu par un policier. Le parquet national antiterroriste s’est saisi hier de l’enquête.

  • Manifestations en Irak. Des citoyens se mobilisent chaque jour depuis mardi à Bagdad, la capitale irakienne, et dans plusieurs autres villes du pays pour protester contre la corruption au sein de l’État, la défaillance des services publics et le chômage. Au moins 46 personnes sont mortes en Irak depuis le début des manifestations, selon des sources policières et médicales citées par l’agence Reuters.