7 octobre 2019

C'est leur avis

Le succès du rejet des coalitions avec les centristes

Comme en 2015, le parti du Premier ministre socialiste portugais, Antonio Costa, est arrivé hier en tête des élections législatives, devant la formation de centre droit Parti social-démocrate (PSD). Les journalistes Paul Ames et Ivo Oliveira estiment dans Politico que cette victoire est due au rejet par Antonio Costa de toute coalition avec les centristes.

« Malgré une avance qui se rétrécit, la situation de Costa doit être enviée par la plupart des socialistes européens. En France, en Allemagne et en Italie, les partis de centre gauche autrefois puissants luttent pour rester pertinents dans un paysage politique radicalement transformé. […] Costa est parvenu à mettre en place en 2015 un pacte sans précédent avec deux partis de l’extrême gauche qui l’a mené au pouvoir et a permis au PS de maintenir durant ces quatre dernières années un gouvernement stable. […] Costa est convaincu que les coalitions avec des partis centristes font le jeu des extrémistes et a de nouveau rejeté toute discussion avec le PSD. » Paul Ames et Ivo Oliveira