• Opération turque en Syrie. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé cet après-midi que les forces armées turques venaient de lancer une opération dans le nord de la Syrie contre les combattants kurdes et les membres du groupe État islamique (EI). Les Forces démocratiques syriennes, une alliance arabo-kurde qui lutte contre l’EI, ont demandé aux États-Unis de faire cesser ces attaques.

  • Attaque en Allemagne. Une fusillade a fait au moins deux morts et deux blessés ce midi dans la ville de Halle, dans l’est de l’Allemagne, selon la police qui précise avoir arrêté une personne. Selon le magazine Der Spiegel, les tirs ont visé une synagogue et un restaurant turc. Le procureur général fédéral, notamment compétent en matière de terrorisme, s’est saisi de l’enquête.

  • Nobel de chimie. L’Académie royale des sciences de Suède a remis aujourd’hui le prix Nobel de chimie 2019 à l’Américain John Goodenough, au Britannique Stanley Whittingham et au Japonais Akira Yoshino pour avoir inventé et développé la batterie lithium-ion. Présente dans de nombreuses technologies telles que les téléphones portables et les véhicules électriques, cette batterie rend « possible une société sans combustibles fossiles » grâce à sa capacité à stocker de l’énergie solaire ou éolienne.

  • Nouveau surcoût pour Flamanville. Le producteur et fournisseur français d’électricité EDF a relevé ce matin de 1,5 milliard d’euros son estimation du coût de construction de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche), dont le montant atteint désormais 12,4 milliards d’euros. Ce surcoût est dû aux réparations sur l’enceinte du réacteur exigées en juin par l’Autorité de sûreté du nucléaire, une organisation indépendante qui agit au nom de l’État.

  • Recul du VIH en France. Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé, a publié ce matin une étude selon laquelle près de 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH l’an dernier, 56 % ayant été contaminées lors de rapports hétérosexuels, 40 % lors de rapports sexuels entre hommes et 2 % par usage de drogues injectables. Le nombre total de découvertes de séropositivité a diminué de 7 % entre 2017 et 2018, après plusieurs années de stabilité.