9 octobre 2019

Ça alors

Les manifestations font déménager le gouvernement équatorien

Le président équatorien, Lenin Moreno, a annoncé lundi soir que le gouvernement déménageait de la capitale, Quito, à Guayaquil, la deuxième ville la plus peuplée du pays. Ce déménagement intervient alors que l’Équateur fait face à un mouvement de protestation contre la mise en place de mesures d’austérité adoptées dans le cadre d’un accord signé en mars avec le Fonds monétaire international, un organisme chargé d’aider les États connaissant des difficultés financières, en contrepartie de prêts. Jeudi, la suppression de subventions sur le carburant est entrée en vigueur et le pays a été paralysé par une grève des transports. Le gouvernement a alors décrété l’état d’urgence dans tout le pays. Depuis Guayaquil, le président a ordonné hier un couvre-feu autour des lieux de pouvoir à Quito, après qu’un groupe de protestataires est parvenu à s’introduire dans le parlement.