11 octobre 2019

Ça alors

Les abeilles plus rentables que les pesticides

Les cultures de colza sont plus rentables lorsque les agriculteurs n’utilisent pas de pesticides, selon une étude publiée mercredi par des scientifiques de l’Inra et du CNRS, deux instituts publics français de recherche, dans une revue de la Royal Society, un organisme britannique de promotion de la science. Le non-recours aux pesticides permet de laisser les abeilles effectuer leur travail de pollinisation, ce qui contribue à augmenter les rendements, et d’économiser le coût d’achat de ces produits. Selon les chercheurs, la marge brute des exploitants qui ne recourent pas à des pesticides est en moyenne supérieure de 119 euros par hectare. Les données de cette étude ont été collectées dans les Deux-Sèvres pendant quatre ans, sur 85 à 294 parcelles en fonction de la période.