• Les Kurdes face à la Turquie. L’autorité administrative des Kurdes de Syrie a demandé aujourd’hui l’ouverture d’un « couloir humanitaire » pour évacuer les civils et les blessés de Ras al-Aïn, une ville du nord-est de la Syrie encerclée par les forces armées turques. La Turquie a lancé la semaine dernière une offensive pour chasser les combattants kurdes présents à sa frontière avec la Syrie, car elle estime qu’il s’agit de « terroristes ».

  • Violences en Catalogne. Le président de la région espagnole de Catalogne, Quim Torra, a condamné cette nuit les violences qui se poursuivent entre des manifestants et la police depuis la condamnation lundi de neuf dirigeants indépendantistes à des peines de 9 à 13 ans de prison. Il a cependant déclaré que les incidents étaient causés par des « infiltrés » et des « provocateurs » et a jugé « bon que nous protestions contre une sentence injuste et aberrante ».

  • Accord franco-allemand sur la défense. Le président français, Emmanuel Macron, et la chancelière allemande, Angela Merkel, ont annoncé hier soir à Toulouse avoir signé un accord pour harmoniser les règles de contrôle des exportations de matériel militaire élaboré en commun. L’Élysée a déclaré que cet accord était nécessaire pour que les deux pays poursuivent ensemble le développement d’un char et d’un avion de combat.

  • Grève chez EDF. Près d’un salarié d’EDF sur quatre était en grève aujourd’hui à la mi-journée, selon la direction de l’entreprise, et plus d’un salarié sur deux selon la CGT qui avait appelé à la mobilisation contre le projet de réorganisation de l’entreprise. Ce dernier prévoit de scinder le groupe en deux en renationalisant la partie comportant notamment les activités nucléaires et en ouvrant davantage aux investisseurs une autre partie comportant en particulier les activités de vente d’électricité.

  • Fermeture de lits d’hospitalisation. Près de 4 200 lits d’hospitalisation complète ont été supprimés en 2018 dans les 3 000 établissements de santé publics et privés que compte la France, selon une étude publiée aujourd’hui par la direction des études du ministère de la Santé (Drees). En cinq ans, 17 500 lits d’hospitalisation complète ont été fermés tandis que 5 300 places « sans nuitée » ont été créées, récapitule la Drees.