17 octobre 2019

C'est leur avis

Un pardon pour les indépendantistes catalans

En Espagne, neuf dirigeants indépendantistes catalans ont été condamnés lundi à des peines de 9 à 13 ans de prison ferme pour avoir fait acte de « sédition » en organisant en octobre 2017 un référendum d’autodétermination de la Catalogne qui a abouti à une déclaration d’indépendance de la région. Le directeur de la rédaction du quotidien portugais Publico Manuel Carvalho estime que le pardon est le seul moyen de désarmer le radicalisme.

« Le gouvernement espagnol a déclaré que la loi est la loi et qu’elle doit être respectée. Ses craintes que le pardon puisse être perçu comme un signe de faiblesse sont pertinentes. Les indépendantistes radicaux de Catalogne poursuivront leur cause, que le gouvernement se montre magnanime ou non. Tout est vrai, mais le fait de punir une cause politique ne peut qu’engendrer de pires conséquences. Les condamnés deviendront des martyrs, condition fondamentale pour une cause. […] Pardonner l’irresponsabilité populiste, démagogique et illégale des indépendantistes reviendrait à tendre la main aux Catalans modérés et à montrer un geste démocratique et tolérant capable de désarmer le radicalisme. » Manuel Carvalho