18 octobre 2019

C'est leur avis

Un deuxième référendum pour en finir avec le Brexit

L’accord conclu hier entre la Commission européenne et le gouvernement britannique sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne doit être validé samedi par la Chambre des communes, l’une des deux chambres du Parlement britannique. Chroniqueuse au Guardian, Polly Toynbee estime que la solution au Brexit est l’amendement proposé par deux députés du Parti travailliste, Peter Kyle et Phil Wilson, qui prévoit de soumettre l’accord de sortie à un référendum.

« Johnson pourrait ne pas obtenir son vote et ses promesses absurdes de “mourir dans un fossé” plutôt que de négocier un délai supplémentaire pour le Brexit rendront le processus humiliant. La dernière chance de voir son accord validé serait d’accepter l’amendement Kyle-Wilson demandant un référendum de confirmation, que la Chambre des communes adopterait à une écrasante majorité. Cela mettra fin à l’impasse une fois pour toutes. Si le choix est à nouveau de quitter l’UE, l’accord est prêt à être signé le lendemain et ces longues et difficiles négociations futures commencent. Si c’est la décision de rester dans l’UE qui l’emporte, le Brexit pourrait être arrêté net. » Polly Toynbee