• Typhon au Japon. Le typhon Hagibis, qui est passé sur le centre et le nord-est du Japon le week-end dernier, a fait au moins 79 morts, selon le dernier bilan officiel communiqué par le service audiovisuel public japonais NHK. Plusieurs dizaines de milliers de foyers restent privés d’eau et près de 4 000 personnes patientent toujours dans des centres d’évacuation.

  • Présidentielle tunisienne. En Tunisie, le juriste sans parti politique Kaïs Saïed a remporté dimanche le second tour de l’élection présidentielle avec 72,7 % des voix, face à l’homme d’affaires Nabil Karoui. Kaïs Saïed doit prêter serment d’ici fin octobre et remplacera Mohamed Ennaceur, chef de l’État par intérim depuis le décès du président Béji Caïd Essebsi en juillet.

  • Présidence de LR. Le député Christian Jacob a été élu dimanche président du parti Les Républicains dès le premier tour d’un vote auquel ont participé plus de 62 000 adhérents, soit 47,4 % des inscrits, selon la Haute Autorité chargée de l’élection. Christian Jacob a recueilli 62,6 % des voix, devant les députés Julien Aubert (21,3 %) et Guillaume Larrivé (16,1 %).

  • Accord sur le Brexit. La Commission européenne et le gouvernement britannique ont annoncé jeudi avoir conclu un nouvel accord sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le nouveau texte modifie les dispositions concernant la frontière irlandaise. La Chambre des communes, l’une des deux chambres du Parlement britannique, doit se prononcer aujourd’hui sur ce nouvel accord. Les parlementaires avaient, à trois reprises, rejeté un précédent accord négocié par l’ancienne Première ministre Theresa May.

  • Manifestations en Catalogne. Depuis le début de la semaine, des Catalans ont convergé à pied vers Barcelone, la capitale de la Catalogne, depuis différentes villes de cette région espagnole pour participer à une grève générale organisée hier. Ce mouvement a réuni hier 500 000 personnes, selon la police. Des manifestations, marquées par des affrontements avec la police, ont eu lieu tout au long de la semaine dans plusieurs villes catalanes. Les manifestants protestent contre la condamnation lundi de neuf dirigeants indépendantistes à des peines de 9 à 13 ans de prison par le Tribunal suprême espagnol, la plus haute juridiction du pays.