• Poussée écologiste en Suisse. Le parti nationaliste UDC est arrivé en tête des élections fédérales suisses organisées hier, mais il voit son nombre de sièges au Conseil national, la chambre des députés du pays, passer de 65 à 53 sièges sur 200. Les Verts et les Vert’libéraux, deux formations écologistes, ont enregistré la plus forte progression en passant respectivement de 11 à 28 sièges et de 7 à 16 sièges.

  • Incertitude sur le Brexit. Les députés britanniques ont voté samedi un amendement contraignant le Premier ministre, Boris Johnson, à demander un report du Brexit le temps que soient adoptées les lois nécessaires à la mise en œuvre de l’accord qu’il a conclu jeudi avec la Commission européenne. En application d’une précédente décision du Parlement, Boris Johnson a envoyé samedi soir au président du Conseil européen, Donald Tusk, une lettre demandant un report du Brexit au-delà du 31 octobre, mais il ne l’a pas signée et a envoyé un deuxième courrier exprimant son opposition à un report.

  • Mouvement social à la SNCF. Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé hier le remboursement des billets des voyageurs n’ayant pas pu prendre leur train en raison du mouvement d’arrêt de travail des cheminots débuté jeudi soir ainsi que la création d’un fonds d’indemnisation d’un million d’euros pour les clients ayant par exemple perdu une nuit d’hôtel. Samedi, le Premier ministre, Édouard Philippe, a dénoncé un « détournement du droit de retrait » de la part des cheminots et a déclaré qu’il avait demandé à la SNCF « d’examiner toutes les suites, y compris judiciaires ».

  • Réduction d’effectifs chez GE. Plusieurs centaines de salariés de l’usine de General Electric à Belfort ont voté aujourd’hui en faveur d’un accord-cadre proposé par la direction qui prévoit de supprimer 485 postes sur 1 760, contre 792 prévus précédemment. Les salariés ont accepté une diminution de leurs jours de congés, un gel temporaire de leurs salaires et la perte d’autres avantages.

  • Lubrizol et produits agricoles. Le ministère de l’Agriculture a annoncé vendredi soir la levée des dernières mesures de restriction concernant les productions agricoles mises en place après l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen le 26 septembre. Le ministère relève toutefois « l’importance de maintenir une surveillance rapprochée ».