21 octobre 2019

Ça alors

Des quotidiens australiens tout noirs

Les textes à la une des principaux quotidiens australiens étaient ce matin recouverts de bandes noires pour protester contre les atteintes à la liberté de la presse. Cette action répond à deux perquisitions menées par la police en juin au domicile d’une journaliste et dans les bureaux de la chaîne de télévision publique ABC. La journaliste avait eu accès à des informations confidentielles sur un possible espionnage des citoyens australiens par les services de renseignement du pays et ABC avait révélé que des soldats australiens étaient soupçonnés d’exactions en Afghanistan. L’Australie est 21e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse 2019 établi par l’ONG Reporters sans frontières. Elle a reculé de deux places par rapport à 2018, l’ONG notant que « les enquêteurs indépendants et les lanceurs d’alerte doivent composer avec des législations drastiques ». La France est classée 32e .