• Démission du Premier ministre libanais. Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé aujourd’hui sa démission presque deux semaines après le début d’une mobilisation populaire réclamant le départ des dirigeants politiques du pays. La contestation a été déclenchée par l’annonce d’une taxe sur les appels effectués depuis les applications de messageries instantanées comme WhatsApp et s’est poursuivie malgré son annulation.

  • Retrait des combattants kurdes. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré aujourd’hui que le retrait des forces kurdes du nord-est de la Syrie qui devait être réalisé dans le cadre de l’accord signé entre la Russie et la Turquie le 22 octobre était « terminé ». L’accord, conclu sans la participation des Kurdes, prévoyait que ceux-ci devaient se retirer à au moins une trentaine de kilomètres de la frontière entre la Turquie et la Syrie.

  • Le TGV Atlantique perturbé. Seul un train sur trois était en circulation aujourd’hui sur le réseau TGV Atlantique, les lignes desservant l’ouest de la France, selon la SNCF. Les perturbations sont dues à une grève de 200 agents spécialisés dans la maintenance des trains à Châtillon (Hauts-de-Seine) pour protester contre une suppression de repos compensateurs en contrepartie du travail effectué en soirée et le week-end.

  • Greenpeace contre Total. Plusieurs activistes de l’ONG environnementale Greenpeace ont lancé ce matin une opération de blocage de la raffinerie du groupe Total à la Mède (Bouches-du-Rhône). Ils accusent le site, où Total transforme des productions agricoles végétales en carburants, de s’approvisionner en huile de palme dont la culture provoque une importante déforestation en Malaisie et en Indonésie.

  • Importante commande pour Airbus. Le constructeur aéronautique européen Airbus a annoncé aujourd’hui la vente de 300 avions de la gamme A320neo à la compagnie aérienne indienne à bas coûts IndiGo. Le groupe précise qu’il s’agit de « l’une des plus importantes commandes d’avions » qu’il ait enregistrées.