31 octobre 2019

C’est leur avis

Les rémunérations choquantes des footballeuses espagnoles

En Espagne, les footballeuses professionnelles réclament depuis plus d’un an des salaires minimums annuels de 12 000 euros à temps partiel et 20 000 euros à temps complet, alors que les clubs leur proposent respectivement 8 000 euros et 16 000 euros. Dans un éditorial non signé, le quotidien catalan El Periodico de Catalunya soutient le combat de ces femmes qui menacent de se mettre en grève les 16 et 17 novembre.

« L’inégalité est choquante. Dans la première division masculine, le salaire minimum est fixé à 155 000 euros par an. Et le temps partiel n’est même pas envisagé. […] Les joueuses professionnelles n’ont pas non plus droit au congé maternité, ni à un temps pour allaiter, ni aux congés payés. […] Si les chiffres d’affaires des footballs masculin et féminin sont pour l’heure incomparables, il n’échappe à personne que le football féminin est une opportunité commerciale. Les chiffres réfutent déjà l’argument d’un manque d’intérêt du public. Instaurer des conditions plus dignes pour les footballeuses est non seulement le moyen de créer une société plus égalitaire, mais également celui d’améliorer la qualité de leur jeu en leur permettant de se consacrer pleinement à leur profession. »