• Pluies et vents violents. La tempête Amélie, qui a touché la façade Atlantique de la France dans la nuit de samedi à dimanche, a privé jusqu’à 140 000 foyers d’électricité, dont 30 000 restaient sans courant ce matin, selon Enedis, l’entreprise chargée du réseau de distribution d’électricité. À Nice, un glissement de terrain provoqué par d’importantes intempéries a causé dimanche la mort d’une septuagénaire.

  • « Gilets jaunes » et syndicats. 600 membres du mouvement des « Gilets jaunes » représentant 200 délégations de différentes régions de France ont voté hier à Montpellier un appel à rejoindre la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites. Cette journée de grève a été lancée par plusieurs syndicats de la SNCF et de l’entreprise de transports parisiens RATP. Plusieurs syndicats de salariés, d’étudiants et de lycéens ont déjà appelé à y participer.

  • Affrontements à Chanteloup-les-Vignes. Plusieurs dizaines de personnes ont affronté des policiers samedi soir à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) et un incendie volontaire a ravagé le centre des arts de la scène de la ville. Deux suspects ont été interpellés. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a lié aujourd’hui la situation aux « tensions en partie liées à l’effort très intense » mené par les autorités contre les trafics de stupéfiants.

  • Goncourt et Renaudot. Le prix Goncourt a été décerné aujourd’hui à Jean-Paul Dubois pour son roman « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon ». Le prix Renaudot a été attribué à Sylvain Tesson pour « La Panthère des neiges ».

  • Le dirigeant de McDonald’s limogé. Le groupe américain de restauration rapide McDonald’s a annoncé hier le limogeage de son directeur général, Steve Easterbrook, pour avoir violé le règlement interne en s’engageant dans une relation « consentie » avec une personne de l’entreprise. En juin 2018, Brian Krzanich avait dû quitter la direction du fabricant de semi-conducteurs Intel après la découverte d’une relation, également consentie, avec une personne travaillant dans le groupe.

  • Gouvernement roumain. Le Parlement roumain a accordé sa confiance au gouvernement présenté par Ludovic Orban, le président du Parti national libéral roumain, une formation affiliée au PPE, la droite européenne, au Parlement européen. Ludovic Orban avait été désigné Premier ministre par intérim après la chute du gouvernement social-démocrate de Viorica Dancila, victime le 10 octobre d’une motion de défiance des députés.