4 novembre 2019

Ça alors

Des avions déroutés en raison de la pollution à New Delhi

En raison de la faible visibilité due à la pollution de l’air, 37 avions se dirigeant vers New Delhi, la capitale indienne, ont dû hier atterrir dans d’autres villes. New Delhi a enregistré hier une concentration de particules fines qui a atteint jusqu’à 999 microgrammes par mètre cube (µg/m3) d’air, selon l’ONG World Air Quality Index. L’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU, recommande de ne pas dépasser 25 µg/m3 en moyenne par jour. Les autorités de la ville ont ordonné la fermeture des écoles et ont instauré une circulation automobile alternée. Selon l’Institut pour les ressources et l’énergie, un institut de recherche indien indépendant, cette pollution est principalement due à des brûlis agricoles dans des régions voisines. Selon une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet, la pollution de l’air a causé 1,2 million de décès prématurés en Inde en 2017.