5 novembre 2019

C'est leur avis

L’exécutif tâtonne sur la sécurité

Trois ministres, dont ceux de l’Intérieur et de la Justice, se sont rendus ce matin à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), où une trentaine de personnes s’en sont prises aux forces de l’ordre et où un espace culturel a été incendié ce week-end. L’éditorialiste des Échos Cécile Cornudet estime que le gouvernement a fait preuve d’un « retard à l’allumage » qui montre son malaise sur la question de la sécurité.

« Un retard à l’allumage est comme un lapsus, il parle. Il signe la prudence d’un Premier ministre, méfiant face aux déclarations guerrières, et régalien comme un juppéiste. C’est-à-dire sans doute en retrait par rapport à la tonalité qu’Emmanuel Macron essaie d’imposer depuis la rentrée. Il signe les hésitations élyséennes aussi. […] Le président de la République tâtonne, cherche le bon positionnement sur la sécurité, l’immigration, la laïcité, ces sujets qui se sont invités tardivement dans sa réflexion. Or quand il y a une part de calcul électoral dans une politique (ne pas laisser Marine Le Pen seule sur ces sujets), il faut du temps pour l’ajuster, et a fortiori la faire partager à ses proches. » Cécile Cornudet