12 novembre 2019

C'est leur avis

Le cordon sanitaire rompu en Espagne

Dans un éditorial non signé, le Guardian met en garde contre l’influence rapide et grandissante du parti d’extrême droite espagnol Vox, devenu dimanche la troisième force politique du pays en remportant 15 % des suffrages lors des élections législatives.

« Jusqu’à très récemment, l’Espagne semblait être immunisée contre le populisme d’extrême droite qui s’était répandu dans les autres pays européens après la crise de 2008. Mais l’envolée rapide de Vox témoigne de la façon dont les événements en Catalogne ont contribué à un virage à droite de la politique espagnole. La campagne électorale s’est déroulée avec en arrière-plan des manifestations parfois violentes à Barcelone, où de nombreuses personnes ont protesté contre les longues peines de prison infligées à des politiciens pro-indépendance, jugés coupables de sédition par la Cour suprême espagnole. La polarisation de l’opinion sur la crise a permis une horrible réémergence des tendances autoritaires du nationalisme espagnol, qui s’infiltrent dans la vie politique. […] Le cordon sanitaire protégeant la politique espagnole de l’extrême droite a bel et bien été rompu. »