12 novembre 2019

Ça alors

Étiquetage des produits en provenance des territoires palestiniens

Dans une décision rendue aujourd’hui, la Cour de justice de l’Union européenne affirme que les denrées alimentaires originaires des territoires occupés par Israël doivent « porter la mention de leur territoire d’origine » et préciser si elles proviennent spécifiquement d’une colonie israélienne à l’intérieur de ce territoire. La justice européenne avait été saisie après une décision du ministère français de l’Économie fin 2016 mettant en place un étiquetage différencié sur les produits en provenance des territoires occupés par Israël, en application d’un règlement européen de 2011. L’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires que l’État occupe depuis juin 1967, comme le plateau du Golan, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Elle estime que la mention « produit en Israël » pour les marchandises qui en sont issues est donc « fausse et susceptible d’induire en erreur » les consommateurs.