13 novembre 2019

Tout s'explique

Manifestations contre la précarité étudiante

Quelle est l’ampleur de la mobilisation des étudiants ?

Des rassemblements d’étudiants contre la précarité ont eu lieu hier dans plusieurs villes de France après la tentative d’immolation par le feu vendredi d’un étudiant devant le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) de Lyon. Dans un message posté sur Facebook avant de commettre son geste, le jeune homme, dont le pronostic vital est engagé, expliquait ne plus avoir droit à une bourse et dénonçait un manque d’aide pour les étudiants. Plusieurs manifestants ont forcé hier soir les grilles du ministère de l’Enseignement supérieur, à Paris, et ont réclamé la démission de la ministre, Frédérique Vidal. Ce matin, l’université Lyon-II a annoncé que l’un de ses campus serait fermé toute la journée en raison d’une opération de blocage menée à l’appel de plusieurs syndicats étudiants.

Qu’est-ce que les Crous ?

Dans son message sur Facebook, l’étudiant lyonnais qui a tenté de se suicider vendredi a déclaré avoir choisi le bâtiment du Crous pour viser « un lieu politique, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et, par extension, le gouvernement ». Coordonnée par le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous), la politique des 28 Crous de France vise à « favoriser l’amélioration » des conditions de vie des 2,7 millions d’étudiants du pays, selon les chiffres du ministère de l’Enseignement supérieur. Cette mission passe par des aides financières, une offre d’hébergement – avec un peu plus de 174 000 logements – et de restauration à prix réduit ou encore un accompagnement à la recherche d’emploi. Dans son appel à manifester publié dimanche, le syndicat Solidaires étudiant-e-s dénonce néanmoins « le prix des logements, leur trop faible nombre et leur insalubrité » ainsi que « la restauration universitaire trop chère et sous-dimensionnée ».

Sous quelles conditions les étudiants peuvent-ils bénéficier d’une bourse ?

Les étudiants peuvent obtenir plusieurs types de bourses. Les principales sont les « bourses sur critères sociaux », qui sont attribuées par les Crous sous conditions de ressources et en fonction de la situation familiale. Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 28 ans lors de la première demande. Cette aide peut atteindre au maximum 6 734 euros sur l’année. Le maintien des droits à ces bourses est conditionné à la validation de plusieurs semestres d’études. Il existe également une « aide au mérite », destinée aux étudiants boursiers ayant obtenu la mention très bien au baccalauréat, une bourse pour les étudiants préparant un concours de la fonction publique ainsi que des aides à la mobilité. 46 % des étudiants travaillaient pendant l’année scolaire, selon l’édition 2016 d’une enquête menée tous les trois ans par l’Observatoire national de la vie étudiante, un organisme public de recherche. Parmi eux, 54 % considéraient cette activité rémunérée comme indispensable pour vivre.