20 novembre 2019

Ça se chiffre

La consommation d’antibiotiques

Pour l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU, la résistance des bactéries aux antibiotiques constitue « l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale ». Elle explique que le phénomène de résistance est accéléré par un usage abusif d’antibiotiques. Un rapport publié lundi par Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé, note qu’après avoir fortement baissé au début des années 2000, la consommation d’antibiotiques pour la santé humaine s’est stabilisée ces 10 dernières années en France, en médecine de ville (93 % des prescriptions) comme en hôpital et clinique (7 %). La France est l’un des pays de l’UE où les habitants consomment le plus d’antibiotiques, selon l’ECDC, l’agence européenne chargée du contrôle et de la prévention des maladies. La population est également exposée aux antibiotiques par la consommation d’animaux auxquels on en a administré. L’exposition des animaux aux antibiotiques, calculée par un indicateur qui « estime, sous certaines hypothèses, le nombre de traitements par animal », selon Santé publique France, a fortement baissé en 2015 et est resté stable depuis.