22 novembre 2019

C'est leur avis

L’UE ne doit pas exclure l’Albanie et la Macédoine du Nord

Lors d’un Conseil de l’UE (réunion des ministres de l’UE) à la mi-octobre, Emmanuel Macron a refusé l’ouverture de négociations d’adhésion de l’Albanie et de la Macédoine du Nord et réclamé une réforme du processus d’élargissement. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a qualifié cette décision de « lourde erreur historique ». Journaliste au quotidien allemand Der Tagesspiegel, Albrecht Meier juge qu’elle risque de pousser les deux pays vers la Russie et la Chine.

« Les deux candidats à l’adhésion – Albanie et Macédoine du Nord – sont en droit de craindre que l’ouverture de négociations d’adhésion soit reportée, jusqu’à ce qu’une réforme du processus d’élargissement fasse consensus au sein de l’UE. Au demeurant, il serait injuste envers Skopje et Tirana de changer les règles du jeu en cours de partie. Pour empêcher une dérive des deux pays vers la Russie ou la Chine, il faut appuyer l’amorce de négociations d’adhésion. Une fois les négociations engagées, il sera encore temps de parler d’une réforme du processus d’élargissement. » Albrecht Meier