• Siège à Hong Kong. Des centaines de manifestants se sont retranchés dimanche dans l’université polytechnique de Hong Kong, encerclée par la police. 600 protestataires se sont rendus dans la nuit de lundi à mardi, selon la dirigeante de l’exécutif hongkongais, Carrie Lam, qui a appelé les manifestants à « cesser les violences, rendre les armes et sortir pacifiquement en écoutant les instructions de la police ». Une trentaine de manifestants sont toujours retranchés au sein de l’université, selon l’agence de presse Reuters. Des élections de district, un scrutin local, doivent se dérouler demain.

  • Colonies israéliennes. Le secrétaire d’État américain (l’équivalent du ministre des Affaires étrangères), Mike Pompeo, a annoncé lundi que les États-Unis considéraient désormais que « l’établissement de colonies de civils israéliens en Cisjordanie n’est pas en soi contraire au droit international ». Cette déclaration s’inscrit dans la continuité des engagements de Donald Trump qui a pris plusieurs initiatives en faveur d’Israël depuis le début de son mandat, telles que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale en décembre 2017. Les colonies israéliennes sont jugées illégales par l’ONU.

  • Loi sur les mobilités. Le Parlement a définitivement adopté mardi par un vote de l’Assemblée nationale le projet de loi d’orientation des mobilités. Le texte autorise les communes, et les oblige même dans certains cas, à créer des « zones à faibles émissions » réservées aux véhicules les moins polluants. La loi permet également aux présidents de conseil départemental de relever de 80 à 90 km/h la vitesse maximale autorisée sur certaines routes.

  • Mesures pour l’hôpital. Le Premier ministre, Édouard Philippe, et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont présenté mercredi un « plan d’urgence pour l’hôpital » qui prévoit une reprise par l’État de près d’un tiers de la dette des hôpitaux sur trois ans et l’octroi de primes à certains professionnels. Le plan propose par ailleurs d’augmenter de 2,45 % l’objectif national des dépenses de santé (Ondam) pour 2020 par rapport à 2019, et non de 2,3 % comme prévu auparavant. Les collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences, à l’origine de la mobilisation du 14 novembre, considèrent que ces annonces sont « très loin de répondre aux attentes des personnels ». Ils demandaient une hausse de l’Ondam d’au moins 4 %.

  • Mise en examen de Netanyahou. Le procureur général d’Israël, Avichai Mandelblit, a annoncé jeudi la mise en examen du Premier ministre, Benjamin Netanyahou, pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires différentes. Le Premier ministre israélien, qui dénonce sur son compte Twitter « une tentative de coup d’État », est en particulier soupçonné d’avoir favorisé les intérêts de dirigeants d’entreprises de presse et de télécommunications en échange d’une couverture médiatique favorable.