• Contre les violences conjugales. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé aujourd’hui plusieurs mesures en clôture du Grenelle contre les violences conjugales, une série de rencontres lancée le 3 septembre. Il a déclaré que le numéro d’appel d’urgence 3919 serait ouvert 24h/24 et 7 jours sur 7 et a annoncé la création de 80 postes supplémentaires d’intervenants sociaux dans les commissariats et gendarmeries d’ici 2021 pour mieux recevoir les personnes venant déposer plainte.

  • Scandale du chlordécone. L’État est le « premier responsable » du scandale du chlordécone aux Antilles, selon un rapport d’une commission d’enquête parlementaire dont Le Monde a publié les premières conclusions aujourd’hui. Selon le journal, le rapport reproche à l’État d’avoir tardé à interdire ce pesticide cancérogène utilisé dans les plantations de bananes, que les États-Unis avaient interdit dès 1975 et la France seulement en 1990.

  • Inondations mortelles. Les Alpes-Maritimes et le Var ont subi ce week-end de fortes pluies qui ont provoqué des inondations ayant entraîné la mort d’au moins quatre personnes. Les recherches se poursuivaient aujourd’hui pour retrouver deux hommes portés disparus.

  • Concentration en CO2. La concentration moyenne en CO2 dans le monde a atteint 407,8 ppm (parties par million) en 2018, en hausse de 0,57 % par rapport à 2017, a annoncé aujourd’hui l’Organisation météorologique mondiale, une agence de l’ONU. Le secrétaire général de l’organisation, Petteri Taalas, a déclaré qu’il n’y avait « aucun signe de ralentissement et encore moins de réduction de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère ».

  • Président réélu en Roumanie. Le chef de l’État roumain sortant, Klaus Iohannis, pro-européen et de droite, a remporté hier l’élection présidentielle en obtenant environ 66 % des voix au second tour face à la présidente du Parti social-démocrate (PSD), l’ancienne Première ministre Viorica Dancila. Le PSD, qui a perdu la tête du gouvernement roumain après un vote de défiance des députés en octobre, n’avait jamais été aussi largement battu à une élection présidentielle.