29 novembre 2019

Ça alors

Le Ghana appelle les descendants d’esclaves à revenir

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a remis mercredi la nationalité ghanéenne à 126 habitants descendant d’esclaves et résidant dans le pays depuis plusieurs années. La cérémonie s’inscrivait dans le cadre de « L’Année du retour », une série d’événements organisés à l’occasion du 400e anniversaire de l’arrivée en Amérique du Nord du premier bateau convoyant des esclaves depuis l’Afrique. Le Ghana, l’un des principaux pays de départ de la traite des Noirs, compte également sur cette année de commémorations pour développer le tourisme dans le pays. Les autorités espèrent que le pays accueillera 500 000 visiteurs en 2019, contre 350 000 en 2018, selon des chiffres obtenus par l’agence Reuters. Gail Nikoi, présidente de l’Association afro-américaine du Ghana, a déclaré à France 24 que son pays cherchait également à obtenir la participation des étrangers ayant des racines ghanéennes dans le développement du pays.