• Lutte contre les haines. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé aujourd’hui la création au sein de la gendarmerie d’une « structure nationale de lutte contre les haines » pour enquêter sur « les actes antisémites, antimusulmans, antichrétiens » et « les atteintes récurrentes aux libertés de pensées », y compris « philosophiques ». Christophe Castaner s’exprimait lors d’une visite au cimetière juif de Westhoffen (Alsace) dont 107 tombes ont été profanées hier.

  • Grève nationale. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré aujourd’hui que le taux de grève dans les écoles s’élèverait demain à 55 %, avec une mobilisation comprise « entre 35 % » dans certaines régions et « 78 % à Paris », et « de l’ordre de 50 % » dans les collèges et lycées de France. Plusieurs syndicats ont appelé les salariés du public et du privé à une grève interprofessionnelle pour contester le projet de réforme des retraites du gouvernement.

  • Blanchiment d’argent. L’agence européenne de police criminelle Europol a annoncé aujourd’hui que les polices de 31 pays avaient arrêté 228 recruteurs de « mules financières ». Une « mule financière » est une personne choisie par des malfaiteurs, souvent à travers les réseaux sociaux, pour transférer des fonds d’origine frauduleuse via plusieurs comptes bancaires, en général ouverts dans différents pays, en prenant une commission au passage.

  • Tensions entre l’Allemagne et la Russie. Le ministère allemand des Affaires étrangères a demandé aujourd’hui l’expulsion de deux employés de l’ambassade de Russie à Berlin, la capitale du pays. Il explique avoir pris cette décision parce que les autorités russes n’ont pas « suffisamment participé » à l’enquête sur l’assassinat cet été à Berlin d’un Géorgien issu de la minorité tchétchène.

  • Commande pour Airbus. La compagnie aérienne américaine United Airlines a annoncé hier soir avoir commandé auprès de l’avionneur européen Airbus 50 appareils A321 XLR, un appareil monocouloir destiné aux vols long-courriers. Elle précise que ces avions, dont la livraison est prévue pour 2024, remplaceront sa flotte de Boeing 757-200, des appareils produits par l’avionneur américain Boeing.