• Sommet de l’Otan. Une déclaration commune a été approuvée hier soir par l’ensemble des dirigeants de l’Otan, l’alliance fondée en 1949 par plusieurs pays occidentaux pour faire face à la menace soviétique, en conclusion d’une réunion à Londres, au Royaume-Uni. La Turquie et les autres États membres sont parvenus à un compromis, celle-ci renonçant à faire qualifier les combattants kurdes de « terroristes ».

  • Contestation de la présidentielle bolivienne. Dans un rapport publié hier soir, des experts de l’Organisation des États américains (OEA), qui regroupe 35 gouvernements du continent, qualifient l’élection présidentielle bolivienne du 20 octobre de « manipulation délibérée » pour « altérer la volonté exprimée dans les urnes ». Déclaré élu dès le premier tour, Evo Morales a démissionné le 10 novembre à la suite d’un mouvement de contestation et s’est réfugié au Mexique.

  • Affaire des assistants parlementaires du MoDem. Marielle de Sarnez, première vice-présidente du Mouvement démocrate (MoDem), a été mise en examen hier soir pour détournement de fonds publics. Elle est soupçonnée d’avoir rémunéré une personne comme assistante parlementaire avec les fonds du Parlement européen, alors que cette dernière était affectée par le parti à d’autres tâches.

  • Trottinettes mises hors service. Le mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) a annoncé aujourd’hui avoir mis « hors service » 3 600 trottinettes électriques en libre-service à Paris, Lyon et Bordeaux, « en recouvrant le QR code pour les rendre inutilisables ». XR explique avoir voulu dénoncer l’impact écologique des trottinettes électriques et s’opposer à leur utilisation comme « briseuses de grève », en référence au mouvement contre la réforme des retraites.