6 décembre 2019

C'est leur avis

Les Conservateurs et les Travaillistes se sont radicalisés

Des élections générales anticipées sont prévues jeudi au Royaume-Uni. Le Premier ministre, Boris Johnson, espère obtenir une majorité à la Chambre des communes lui permettant de faire voter son accord de sortie de l’UE. Dans un éditorial non signé, le quotidien libéral Financial Times (FT) n’appelle exceptionnellement à voter pour aucun des deux principaux partis, estimant qu’ils se sont tous les deux radicalisés.

« Les Conservateurs et les Travaillistes, colonisés par les populistes, ont abandonné le centre. Tous les deux ont éliminé les voix modérées. Tous les deux offrent des remèdes illusoires qui ramènent à un passé à moitié fantasmé – les Conservateurs nationalistes de Boris Johnson aux jours de la bière tiède et de l’empire, le Parti travailliste de gauche radicale de Jeremy Corbyn au contrôle étatique des années 1970. […] M. Johnson a pris des libertés avec les règles démocratiques. Sa parole l’engage rarement. […] Dans le passé, lors des élections, le FT a soutenu successivement les Conservateurs ou le Parti travailliste modéré. Cette fois, les principaux partis ont placé la pureté idéologique devant le bien de la Grande-Bretagne. Aucun ne peut inspirer notre soutien. »