• Inondations dans le Var. De fortes précipitations dans les Alpes-Maritimes et le Var le week-end dernier ont causé la mort de six personnes, dont trois membres de la sécurité civile qui ont péri dans un accident d’hélicoptère alors qu’ils participaient à des opérations de secours, selon un bilan des préfectures des deux départements. Les Alpes-Maritimes et le Var avaient déjà été touchés le week-end précédent par un épisode météorologique similaire, qui a donné lieu à près de 20 000 déclarations de sinistres, selon un bilan publié lundi par la Fédération française de l’assurance.

  • Ouverture de la COP25. La COP25, la 25e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, s’est ouverte lundi à Madrid, en Espagne. Jusqu’au 13 décembre, elle réunit 29 000 négociateurs et observateurs, issus de 196 pays. Hier, une marche a été organisée dans la capitale espagnole pour inciter les États présents à agir contre le réchauffement climatique.

  • Enquête Pisa. L’OCDE, une organisation regroupant 36 pays parmi les plus industrialisés du monde, a publié mardi les résultats de l’enquête Pisa sur les performances des systèmes scolaires, réalisée en 2018 dans 79 pays, auprès de 600 000 élèves de 15 ans. Le score moyen des élèves en France est de 493 points, soit légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE (487 points). La France connaît de fortes inégalités sociales dans son système scolaire avec un écart de 107 points entre les élèves des milieux les plus favorisés et les plus défavorisés, soit bien au-dessus de l’écart moyen de l’OCDE (89 points).

  • Sommet de l’Otan. Les dirigeants des 29 pays membres de l’Otan se sont réunis mardi et mercredi près de Londres pour un sommet qui coïncidait avec les 70 ans de cette alliance politique et militaire. La Turquie et les autres États membres sont parvenus à un compromis, celle-ci renonçant à faire qualifier les combattants kurdes de « terroristes ».

  • Privatisation d’ADP. Le projet de référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) souhaitée par le gouvernement a atteint mercredi 1 million de soutiens sur le site internet dédié à cette procédure mis en place en juin par le ministère de l’Intérieur. Pour que le RIP soit organisé, la loi impose le soutien de 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions de signatures, mais Emmanuel Macron avait affirmé en avril vouloir abaisser ce seuil à 1 million. Les électeurs ont jusqu’au 12 mars pour se prononcer.