• Déclaration incomplète pour Jean-Paul Delevoye. Le haut-commissaire à la Réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a admis hier au journal Le Parisien, avoir « fait une erreur » dans sa déclaration d’intérêts. Publiée samedi sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, elle ne mentionne pas son rôle d’administrateur de l’Institut de formation de la profession de l’assurance qui devait être déclarée dans les « fonctions bénévoles susceptibles de faire naître un conflit d’intérêts ».

  • Jean-Luc Mélenchon condamné. Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon à trois mois de prison avec sursis et 8 000 euros d’amende pour actes d’intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l’autorité publique, rébellion et provocation. Les faits reprochés au président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale s’étaient produits en octobre 2018 lors d’une perquisition au siège de son mouvement.

  • Aide publique pour les batteries. La Commission européenne a autorisé aujourd’hui une aide publique de 3,2 milliards d’euros pour un projet de recherche dans le « secteur prioritaire européen commun » des batteries. Sept États membres contribuent à ce projet qui doit prendre fin en 2031 : l’Allemagne, la Belgique, la Finlande, la France, l’Italie, la Pologne et la Suède. Lire le communiqué de la Commission européenne.

  • Retrait de produits au glyphosate. L’agence nationale de sécurité sanitaire Anses a annoncé aujourd’hui que 36 produits à base de glyphosate seraient retirés du marché et interdits à compter de fin 2020. L’établissement public explique procéder au réexamen des autorisations de 69 produits à base de cet herbicide très utilisé dans l’agriculture. L’UE a autorisé le glyphosate pour une nouvelle période de cinq ans fin 2017 et Emmanuel Macron a alors déclaré que la France se donnait trois ans pour l’abandonner.

  • Manifestation à Hong Kong. Une marche prodémocratie à Hong Kong a rassemblé hier 183 000 personnes selon la police et environ 800 000 personnes selon les organisateurs. Elle célébrait les six mois de la marche du 9 juin marquant le début de la mobilisation contre l’exécutif de cette région chinoise autonome. Celle-ci avait rassemblé 240 000 personnes selon la police et 1,03 million selon les organisateurs. Voir la vidéo de l’AFP.