• Manifestations contre la réforme des retraites. Les syndicats qui avaient appelé à un rassemblement contre le projet de réforme des retraites porté par l’exécutif annonçaient cet après-midi avoir recensé 180 000 manifestants à Paris, contre 250 000 le 5 décembre. Selon le ministère de l’Intérieur, les manifestations ont rassemblé aujourd’hui 339 000 personnes dans toute la France, contre 806 000 il y a cinq jours. Voir le suivi des manifestations par Le Monde.

  • Espèces en danger. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a mis à jour sa liste rouge des espèces animales et végétales menacées, qui compte désormais 30 178 espèces menacées d’extinction. « Les effets néfastes du changement climatique sur celles-ci sont de plus en plus évidents », précise l’ONG. Voir la liste rouge de l’UICN.

  • Nobel de la paix. Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a reçu aujourd’hui à Oslo (Norvège) le prix Nobel de la paix qui lui avait été décerné en octobre « en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Érythrée ». Il a néanmoins refusé de participer à plusieurs événements, comme la traditionnelle conférence de presse. La situation s’est de nouveau tendue entre l’Éthiopie et l’Érythrée et les postes-frontières entre les deux pays sont de nouveau fermés.

  • La cause des Rohingyas au tribunal. La dirigeante birmane et prix Nobel de la paix 1991 Aung San Suu Kyi est arrivée ce matin à la Cour internationale de justice à La Haye (Pays-Bas). Elle doit y défendre son pays accusé de génocide contre les Rohingyas, une minorité musulmane. La plainte est portée par la Gambie, un État d’Afrique de l’Ouest, qui a été mandatée par l’Organisation de la coopération islamique, une organisation de défense des intérêts du monde musulman qui rassemble 57 États membres.

  • Pollution en Australie. L’indice de la qualité de l’air a atteint aujourd’hui dans plusieurs endroits de la ville australienne de Sydney 12 fois le niveau à partir duquel la pollution est considérée comme dangereuse. La ville la plus peuplée d’Australie est touchée par la fumée des incendies auxquels le pays fait face depuis octobre. Ceux-ci ont ravagé plus de 2,7 millions d’hectares, selon les pompiers, et provoqué la mort de six personnes. Voir les images d’ABC News.