• Les « erreurs » de Jean-Paul Delevoye. Le haut-commissaire à la Réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a reconnu dimanche avoir « fait une erreur » dans sa déclaration d’intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique en ne mentionnant pas son rôle d’administrateur de l’Institut de formation de la profession de l’assurance. Il a démissionné mardi de la présidence d’un cercle de réflexion, Parallaxe, qui lui rapportait 5 370 euros par mois, une fonction dont le cumul avec sa présence au gouvernement est interdite par la Constitution. Hier, il a confirmé une information du magazine Capital selon laquelle il n’avait pas déclaré qu’il siégeait depuis 2016 au conseil d’administration de la Fondation SNCF, un organisme qui gère les actions de mécénat de l’entreprise ferroviaire.

  • La Russie privée de JO. La Russie ne pourra pas accueillir, participer ou candidater à des compétitions sportives internationales pendant quatre ans, a décidé lundi l’Agence mondiale antidopage. Cette agence indépendante internationale reproche à la Russie d’avoir organisé un système de dopage au début des années 2010 et d’avoir entravé la lutte contre cette triche. Les athlètes russes pourront néanmoins participer à titre personnel s’ils ne sont pas impliqués dans des cas de dopage.

  • Paix en Ukraine. Réunis lundi à Paris pour discuter du conflit ukrainien, le président russe, Vladimir Poutine, la chancelière allemande, Angela Merkel, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et Emmanuel Macron se sont mis d’accord pour qu’un cessez-le-feu soit « totalement » appliqué avant la fin de cette année. Une nouvelle rencontre du même type est prévue d’ici quatre mois, en vue d’organiser des élections locales dans les territoires séparatistes.

  • Une Europe plus verte. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté mercredi devant le Parlement européen puis jeudi devant le Conseil européen, qui réunit les 28 dirigeants des États membres, le Pacte vert pour l’Europe, un ensemble de 50 mesures devant permettre à l’UE de faire sa transition écologique d’ici 2050. Le Conseil de l’Union européenne, qui rassemble les ministres des États membres en fonction du sujet concerné, s’est engagé jeudi soir à ce que l’UE atteigne une neutralité climatique d’ici 2050, exception faite de la Pologne. La neutralité climatique consiste à équilibrer les émissions de gaz à effet de serre et leur élimination de l’atmosphère.

  • Victoire des Conservateurs au Royaume-Uni. Le Premier ministre britannique conservateur, Boris Johnson, a remporté les élections législatives à un tour organisées jeudi au Royaume-Uni. Son parti a remporté 365 sièges contre 203 pour le Parti travailliste de Jeremy Corbyn, s’assurant ainsi une large majorité à la Chambre des communes, la chambre des députés britanniques. Pendant sa campagne, Boris Johnson a affirmé son intention de « mener le Brexit à bien » et de faire adopter avant Noël l’accord de retrait par le Parlement.

  • Élection présidentielle algérienne. Abdelmadjid Tebboune a remporté, dès le premier tour, l’élection présidentielle algérienne organisée jeudi, avec 58 % des suffrages d’après l’instance chargée de superviser le processus électoral. Cet ancien Premier ministre de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika s’est imposé face à quatre concurrents. Le taux de participation s’est élevé à près de 40 %. Des manifestations réclamant un changement du système ont lieu dès l’annonce des résultats.