• VaticanLe Vatican a annoncé aujourd’hui la levée du secret pontifical sur les « accusations, procès et décisions » concernant des violences sexuelles et la détention de matériel pédopornographique au sein de l’Église catholique. Ces informations ne seront pas rendues publiques, mais elles pourront être communiquées aux autorités judiciaires qui les réclameront. Relire notre article de février sur l’Église catholique face à la pédophilie.

  • PakistanUn tribunal pakistanais a condamné à mort aujourd’hui l’ancien président du Pakistan Pervez Musharraf, qui a dirigé le pays de 1999 à 2008 après avoir pris le pouvoir grâce à un coup d’État. Pervez Musharraf, qui vit aujourd’hui hors du Pakistan, a été condamné pour haute trahison et atteinte à la Constitution pour avoir mis en place un état d’urgence et suspendu la Constitution en 2007. Lire l’analyse publiée par La Croix.

  • BoeingLe constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé hier soir qu’il suspendrait la production de ses appareils 737 Max à partir de janvier. Les avions de ce modèle sont interdits de vol dans le monde depuis mars à la suite de deux accidents mortels. Depuis, Boeing a poursuivi la production de ses appareils, à un rythme ralenti, en attendant que les autorités américaines et d’autres organismes internationaux lui permettent de les faire voler de nouveau. Lire notre article de mars sur le sujet.

  • IndeDes affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu aujourd’hui dans la capitale indienne, New Delhi, au sein du quartier à forte population musulmane de Seelampur. L’Inde connaît une série de manifestations depuis l’adoption la semaine dernière d’un projet de loi permettant aux personnes fuyant les persécutions au Pakistan, au Bangladesh et en Afghanistan d’acquérir la nationalité indienne, à l’exception des musulmans. Voir le reportage d’India Today.

  • Liberté de la presse49 journalistes ont été tués depuis le début de l’année, selon le bilan annuel publié aujourd’hui par Reporters sans frontières (RSF). L’ONG de défense de la liberté de la presse note que ce nombre n’avait jamais été aussi bas depuis 16 ans et qu’il « traduit essentiellement la baisse du nombre de journalistes tués sur les terrains de conflits armés ». Consulter le rapport de RSF.