18 décembre 2019

Ça se chiffre

Conservateurs britanniques contre Travaillistes

Le Parti conservateur du Premier ministre britannique, Boris Johnson, a remporté 365 des 650 sièges de la Chambre de communes lors les élections législatives organisées jeudi au Royaume-Uni. Il n’avait jamais obtenu une aussi large majorité depuis son retour au pouvoir en 2010. Boris Johnson a déclaré que ce vote confirmait la décision « irréfutable » des Britanniques de quitter l’Union européenne. Il avait fait de sa volonté de « mener le Brexit à bien » l’un de ses principaux arguments de campagne. Le Brexit a été décidé à l’issue d’un référendum, en juin 2016, que le Premier ministre conservateur David Cameron avait promis en 2013 d’organiser en cas de réélection. La position du Parti travailliste a été moins nette sur le Brexit. Le parti promettait, en cas de victoire, de renégocier un accord de sortie de l’Union européenne, puis de le soumettre aux citoyens, en même temps que la possibilité de rester dans l’UE. Le mois dernier, le dirigeant travailliste, Jeremy Corbyn, a déclaré qu’il resterait « neutre » lors de ce référendum. Les Travaillistes ont obtenu leur plus faible nombre de sièges depuis 1945.