26 décembre 2019

C'est leur avis

Le gaz russe au service de la diplomatie

Donald Trump a promulgué vendredi une loi imposant des sanctions contre les entreprises construisant le gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne, considérant que ce projet rendra l’Europe trop dépendante des fournitures russes. Chroniqueur pour Bloomberg, Leonid Bershidsky estime que les constructions de pipelines de gaz russe épousent les objectifs de politique étrangère de Vladimir Poutine.

« La façon dont la Russie a modifié ses plans d’exportation de gaz au cours des cinq dernières années reflète un changement majeur dans sa pensée géopolitique. Il fallait que les partenariats anti-occidentaux de Poutine avec des régimes autoritaires clés – ceux du président turc Recep Tayyip Erdogan et du président chinois Xi Jinping – soient soutenus par des gazoducs. Dans le même temps, Poutine voulait maintenir un lien vital avec l’Allemagne, historiquement agnostique dans sa politique vis-à-vis de l’Europe de l’Est ; Poutine, un ancien agent de renseignement soviétique en Allemagne de l’Est parlant allemand, voit la relation de la Russie avec l’Europe d’abord comme celle de son pays avec l’Allemagne. » Leonid Bershidsky