• La quatrième journée de mobilisation interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement a réuni aujourd’hui plus de 280 000 personnes dans 80 villes, hors Paris, selon un décompte provisoire de l’AFP réalisé à partir des chiffres communiqués par la police ou les préfectures. La CGT a annoncé 370 000 manifestants à Paris, après en avoir comptabilisé 350 000 le 17 décembre. Lire notre article sur la réforme des retraites.

  • Le Défenseur des droits, une autorité administrative indépendante, a décidé aujourd’hui de se saisir d’office du cas de Cédric Chouviat, un livreur de 42 ans décédé dimanche à l’hôpital où il avait été conduit après avoir été plaqué au sol lors de son interpellation vendredi par des policiers à Paris. Le parquet de Paris a ouvert mardi une information judiciaire pour « homicide involontaire » et précisé que l’autopsie de Cédric Chouviat révélait une « manifestation asphyxique avec une fracture du larynx ».

  • Le Groupe d’États contre la corruption (Greco), une instance créée en 1999 qui réunit 50 pays, a demandé aujourd’hui à la France de mieux « prévenir la corruption au sein de l’exécutif » ainsi que « dans la police nationale et la gendarmerie nationale ». Le Greco estime que tous les membres de l’exécutif, y compris le président de la République, devraient « faire état publiquement et à intervalles réguliers des lobbyistes rencontrés et des questions abordées ». Consulter le communiqué du Greco.

  • La ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne, a déclaré hier soir lors d’une audition devant deux commissions de l’Assemblée nationale que la décision de construire ou non de nouveaux réacteurs nucléaires EPR en France ne serait pas prise avant la fin 2022, autrement dit par le prochain exécutif. Elle a rappelé que l’objectif de l’État était de ramener la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % en 2035 contre 72 % aujourd’hui. Lire notre explication de ce qu’est un EPR.

  • Deux roquettes ont atterri dans la nuit « à proximité » de la zone verte de Bagdad, en Irak, une enclave hautement sécurisée où est installée l’ambassade américaine, a annoncé un porte-parole de la coalition internationale contre le groupe djihadiste État islamique. L’origine de ces roquettes, qui n’ont pas fait de victime, est inconnue. La veille, l’Iran avait envoyé une dizaine de missiles balistiques sur deux bases militaires irakiennes abritant des soldats américains et de la coalition internationale.

  • La justice libanaise a interdit à Carlos Ghosn, l’ancien dirigeant des groupes automobiles Renault et Nissan, de quitter le Liban et a demandé à la justice japonaise de lui transmettre son dossier pour étudier l’opportunité de le juger, ont annoncé aujourd’hui les agences de presse AFP et Reuters. Carlos Ghosn a fui fin décembre le Japon alors qu’il devait y être jugé pour des accusations de malversations financières qu’il rejette.