9 janvier 2020

Tout s'explique

Les dividendes versés par les entreprises du CAC 40 en hausse

Combien les entreprises du CAC 40 ont-elles versé à leurs actionnaires en 2019 ?

Les entreprises du CAC 40, un indice rassemblant 40 des principales entreprises cotées à la Bourse de Paris, ont redistribué 60,2 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2019, d’après une étude annuelle publiée aujourd’hui par Vernimmen.net, une lettre spécialisée dans la finance. Ce montant représente une hausse de plus de 12 % par rapport à 2018. Il remonte pour la première fois au-dessus du niveau de 2007. 49,2 milliards d’euros ont été versés cette année sous forme de dividendes et 11 milliards d’euros en rachats d’actions. La part liée aux rachats d’actions a été environ deux fois plus faible en 2019 qu’en 2007. Pour les auteurs de l’étude, cela montre que les entreprises ont « une meilleure confiance dans l’avenir immédiat qu’en 2007 » puisqu’elles privilégient l’augmentation de dividendes alors qu’il est difficile de les revoir plus tard à la baisse.

Ces versements se font-ils au détriment des investissements ?

Pour les auteurs de l’étude, ce n’est pas parce que les entreprises du CAC 40 ont versé plus de liquidités à leurs actionnaires qu’elles diminuent leurs investissements. Les entreprises du CAC 40 ont même augmenté de 9,7 % ces derniers en 2019 par rapport à 2018, hors croissance externe (comme des acquisitions de sociétés). Ce chiffre est encore plus élevé pour les entreprises ayant procédé aux 10 plus gros versements à leurs actionnaires. Au total, les investissements hors croissance externe des entreprises du CAC 40 ont représenté 82 milliards d’euros en 2019. Dans un article publié par le site d’information libéral Contrepoints, Michel Albouy, professeur de finance à Grenoble École de Management, se demande toutefois si la distribution « généreuse » de liquidités aux actionnaires n’est pas « le reflet d’absence de projets industriels ou commerciaux de la part de nos grandes entreprises ».

Que représente le CAC 40 ?

Le CAC 40 est un indice composé de 40 valeurs sélectionnées parmi les 100 premières capitalisations boursières françaises. La composition du CAC 40 peut varier sur décision d’un conseil scientifique composé de spécialistes indépendants qui a pour mission de s’assurer que l’indice reflète l’évolution du marché. Toutefois, fin 2017, au moment du 30e anniversaire de l’indice, Stéphane Boujnah, président du directoire d’Euronext, la société gestionnaire de la Bourse de Paris, reconnaissait dans Les Échos qu’il « ne représente qu’une partie » de l’économie française. Au même moment, Jean-Pierre Pinatton, président du conseil de surveillance de la banque Oddo & Cie, notait auprès de l’AFP que les principales entreprises du CAC 40 exportaient « l’essentiel de leur production » et concluait que « l’indice est donc plus représentatif de la réalité économique mondiale ».