• Le gouvernement a transmis pour avis cette nuit aux caisses de Sécurité sociale les deux projets de loi réformant le système de retraite. L’un des textes prévoit l’instauration en 2022 un « âge d’équilibre » permettant de bénéficier d’une retraite sans décote qui atteindra progressivement 64 ans, sauf si les partenaires sociaux trouvent une solution alternative avant le 1er septembre 2021.

  • La journée de mobilisation contre la réforme des retraites a réuni hier 452 000 manifestants, selon un décompte du ministère de l’Intérieur, qui avait recensé 615 000 manifestants lors de la journée d’action du 17 décembre. La CGT revendique près de 1,7 million de manifestants, contre 1,8 million le 17 décembre.

  • Le parquet de Paris a annoncé aujourd’hui l’ouverture d’une enquête pour « violences volontaires » de la part de policiers après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un tir de lanceur de balles de défense (LBD) prise pendant la manifestation d’hier contre la réforme des retraites. Voir la vidéo du tir de LBD sur le site de L’Express.

  • Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a déclaré hier soir avoir reçu plusieurs informations montrant que le Boeing 737 qui s’est écrasé dans la nuit de mardi à mercredi en Iran « a été abattu par un missile sol-air iranien ». « Ce n’était peut-être pas intentionnel », a-t-il précisé. L’avion transportait 176 passagers, dont 63 Canadiens. Le président de l’Organisation de l’aviation civile iranienne a affirmé aujourd’hui que l’avion n’avait pas été touché par un missile.

  • La Chambre des représentants des États-Unis, à majorité démocrate, a adopté hier soir par 224 voix contre 194 une résolution exhortant le président américain, Donald Trump, à cesser les hostilités en Iran sans accord des parlementaires. Le texte doit désormais être examiné par le Sénat, à majorité républicaine.

  • Le ministre de la Défense du Niger a annoncé aujourd’hui le lancement d’une nouvelle offensive militaire contre les combattants djihadistes présents dans le pays. Cette annonce répond à une attaque contre un poste militaire nigérien qui a tué 25 soldats hier dans l’ouest du pays, à la frontière avec le Mali.