10 janvier 2020

Ça alors

La Cour suprême indienne conteste la suspension d’Internet au Cachemire

La Cour suprême indienne, la plus haute juridiction du pays, a ordonné dans une décision rendue ce matin à « l’État » ou aux « autorités compétentes » de reconsidérer la suspension actuelle d’Internet au Cachemire. Cette région du nord de l’Inde est peuplée d’environ 7 millions d’habitants, majoritairement musulmans. La cour avait été saisie par une journaliste et un parlementaire d’opposition. Suspendre « indéfiniment » les services internet est « interdit », cette suspension ne pouvant « être utilisée que pour une durée temporaire », explique l’institution. Elle juge par ailleurs que cette coupure est une « restriction du droit à la liberté d’expression ». En août, le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi avait révoqué l’autonomie du Cachemire, avant d’y imposer des mesures restrictives, notamment un couvre-feu et l’interruption de l’ensemble des communications. L’accès à Internet y reste coupé.