• Le musée du Louvre, le musée le plus visité au monde, a été fermé aujourd’hui en raison d’un mouvement de grève à l’appel d’une intersyndicale CGC, CGT, FSU et SUD contre le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement. Hier, la sixième journée interprofessionnelle de mobilisation a rassemblé 187 000 manifestants selon le ministère de l’Intérieur (contre 452 000 il y a huit jours) et « plusieurs centaines de milliers de personnes » selon la CGT.

  • Le bureau national des statistiques chinois a déclaré aujourd’hui que la croissance de la Chine s’était élevée à 6,1 % du PIB en 2019, ce qui représente le taux le plus faible depuis 1990. L’économie chinoise a en particulier été affectée par le différend commercial avec les États-Unis. Les deux pays ont signé mercredi un accord préliminaire en vue d’y mettre fin.

  • Le Premier ministre ukrainien, Oleksiï Gontcharouk, a annoncé aujourd’hui avoir présenté sa démission au président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui a déclaré qu’il allait l’examiner. Cette démission intervient après la diffusion, sur les réseaux sociaux, de propos d’Oleksiï Gontcharouk critiquant Volodymyr Zelensky.

  • 11 soldats américains ont été blessés le 8 janvier dans une attaque iranienne contre une base en Irak où étaient stationnées des troupes américaines, a déclaré hier soir un porte-parole de l’armée des États-Unis. « Aucun Américain n’a été blessé », avait pourtant déclaré le président américain, Donald Trump, après l’attaque iranienne menée contre deux bases en réponse à l’élimination du général Qassem Soleimani.

  • Un nouvel accord de libre-échange nord-américain, négocié par les États-Unis avec le Mexique et le Canada, a été définitivement approuvé hier soir par le Congrès américain. Appelé « Accord États-Unis-Mexique-Canada », il se substitue à l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) instauré entre les trois pays en 1994 et dont le président américain, Donald Trump, avait promis la renégociation.

  • Le procès en destitution de Donald Trump pour abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès s’est ouvert hier soir au Sénat américain. L’élu de la Chambre des représentants démocrate Adam Schiff, nommé procureur en chef par un vote de la chambre, a lu l’acte d’accusation visant le président américain.