17 janvier 2020

C'est leur avis

Décourager l’utilisation du Livret A

Le taux de rémunération du Livret A passera de 0,75 % à 0,5 % le 1er février, a annoncé mercredi le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, en application d’un nouveau mode de calcul. Ce placement sert majoritairement à financer le logement social via des prêts à long terme aux bailleurs sociaux. Journaliste à Alternatives économiques, Aude Martin estime que l’exécutif souhaite rediriger l’épargne vers d’autres produits.

« Si 80 % des sommes placées sur les livrets A dans l’Hexagone sont concentrées sur les 20 % de comptes les plus remplis, plus de la moitié des livrets ouverts ont un encours inférieur à 1 500 euros. Preuve que ce produit est surtout privilégié par les épargnants modestes. […] Présentée par l’exécutif comme une bonne nouvelle pour les bailleurs sociaux – par ailleurs largement fragilisés par la loi Elan votée en 2018 –, la décision de diminuer le taux de rémunération du Livret A illustre surtout sa volonté de rediriger les ménages français, supposés peureux, vers des produits d’épargne plus risqués. » Aude Martin