17 janvier 2020

Ça alors

Un congé parental en exemple au Japon

Le ministre japonais de l’Environnement, Shinjiro Koizumi, a annoncé mercredi son intention de prendre un congé parental de deux semaines pour la naissance prochaine de son premier enfant. Cette décision inédite pour un ministre japonais a été saluée par le porte-parole du gouvernement, qui a déclaré qu’il était important d’inciter les pères à oser demander un congé parental. La loi autorise les hommes et les femmes à prendre jusqu’à un an de congé partiellement rémunéré après la naissance d’un enfant, mais seuls 6 % des pères s’absentent temporairement de leur travail – et pour une durée bien moindre –, selon une étude réalisée en 2018 par le ministère japonais des Affaires sociales. Le grand nombre de jours de congé parental permis par la loi japonaise vise à inciter la population à faire davantage d’enfants. Le nombre de naissances dans le pays s’est limité à 864 000 en 2019, selon le ministère des Affaires sociales, soit le chiffre le plus bas depuis 1899.