18 janvier 2020

Ça veut dire quoi

Caisse de retraite autonome

Le ministère de la Justice a annoncé mercredi qu’à la suite de l’instauration du système universel de retraite, une réforme voulue par l’exécutif, les avocats continueraient à bénéficier d’une « caisse propre à leur profession ». Les professionnels libéraux, tels que les médecins, les experts-comptables, les architectes ou les notaires, disposent d’une caisse autonome pour leur retraite de base et leur retraite complémentaire. C’est aussi le cas des avocats, avec la Caisse nationale des barreaux français. Ces organismes sont gérés par des représentants des professions concernées sans intervention de l’État. Les pilotes de ligne, stewards et hôtesses de l’air disposent eux aussi d’une caisse autonome, mais seulement pour leur retraite complémentaire et ont obtenu de pouvoir la conserver. Ces caisses bénéficient souvent d’un équilibre démographique favorable leur permettant d’accumuler des réserves. Ainsi, selon le barreau de Paris, 4,3 avocats actifs cotisent pour un retraité au lieu de 1,7 actif pour un retraité dans le régime général.