• Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé aujourd’hui qu’un « cadre global commun » avait été trouvé avec les États-Unis sur le dossier de la « taxe Gafa », la taxe sur les services numériques – en grande partie américains – adoptée en juillet par le Parlement français. Il a précisé que la France était prête à reporter le paiement des acomptes de cette taxe à décembre tandis que les États-Unis étaient prêts à repousser les sanctions commerciales qu’ils envisageaient de prendre en retour.

  • « L’antisionisme, lorsqu’il est la négation de l’existence d’Israël comme État, est un antisémitisme », a affirmé aujourd’hui Emmanuel Macron, en visite à Jérusalem à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz. Alors qu’il était en présence de son homologue israélien, Reuven Rivlin, il a précisé que cela « ne voulait pas dire qu’il deviendrait impossible d’avoir des désaccords, de critiquer telle ou telle action du gouvernement d’Israël ». Lire notre article sur la hausse des faits antisémites en France.

  • La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, a annoncé mardi soir une revalorisation du salaire des jeunes chercheurs. Dès l’année prochaine, une enveloppe annuelle – de 26 millions d’euros en 2021 – doit permettre à tous les chargés de recherche et maîtres de conférences d’être recrutés à hauteur d’au moins 2 Smic, contre 1,3 à 1,4 aujourd’hui, et 92 millions d’euros doivent être consacrés à des primes pour le personnel des universités et des laboratoires.

  • L’Assemblée nationale a approuvé hier soir le projet de loi antigaspillage par 227 voix contre 10 et 15 abstentions. La loi prévoit la condamnation dès 2022 des grandes surfaces et plateformes en ligne qui détruiront des invendus non alimentaires, la fin des emballages à usage unique dans la restauration rapide dès 2023 et l’interdiction des objets en plastique à usage unique d’ici 2040.

  • Les autorités burkinabées ont annoncé hier soir le décès de 36 civils lundi lors d’une attaque terroriste contre des villages de la province du Sanmatenga, au centre du pays. Le président, Roch Kaboré, a déclaré un deuil national de 48 heures, jusqu’à demain.

  • Un mois après sa nomination, le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a dévoilé hier soir la composition de son gouvernement. Il est composé de 20 ministres et compte autant de chrétiens que de musulmans. Lors de son discours, Hassan Diab a promis de répondre aux revendications des manifestants qui protestent depuis octobre contre la situation économique et pour un renouvellement de la classe politique du pays. Lire notre article sur le mouvement de contestation au Liban.